Plouhinec et Esquibien…

Sur la route côtière !

Reprenons….

Le printemps, l’herbe, la caféine de Roméo… À oui c’est ça, Roméo est un peu intenable, Oural à fond, du coup les trop petits attelages couplés aux belles prairies d’herbe de printemps ne suffisent pas à nos deux petits poneys !!

Alors c’est décider, on attelera tous les jours pour l’instant, bon avec Emmy on ne fait que 6/7km, mas les dénivelés compensent…

On attaque jeudi matin par une décente, et une montée, de deux kilomètres, avec deux petits raidillons, tout de suite ça calme un peu, puis on se dit, hey on prend la route côtière c’est joli, c’est joli, mais on redescend et remonte l’équivalent deux fois… Maude à mal au pied de freiner, et les chevaux sont calmés…

Du coup on se pose à côté du cimetière (et oui il y a de l’eau au cimetière)… on croise le proprio du terrain un peu surpris de nous voir, mais qui nous autorise à rester…

Génial, à côté il y a une plage, face à Audierne, alors on y va, encore, mais on ne s’en lasse pas (une pensée au QG DES LOUSTIC à qui l’océan manque).

Le voisinage est toujours gentil et prévenant, nous rencontrons Marie-Hélène qui nous propose un bain pour les enfants, nous fait une machine à laver, nous offre des confitures, des échalotes, des livres pour les enfants, des œufs, une petite enveloppe qui nous servira à acheter (entre autres) des œufs de Pâques pour les enfants (et oui une semaine après les chocolats sont tous à -50%), bref c’est cool.

Sur la plage de Pouhinec

Vendredi, on décole, et la c’est autre chose… Aujourd’hui c’est le passage d’Audierne, un seul pont, une seule route… on part un peu tard, il est midi, les chevaux sont toujours chaud bouillon, un premier feu en cote, et on prend la route, la file de voitures s’allonge derrière nous, deux véhicules nous doublent en arrivant sur le rondpoint à la sortie du pont ce que nous à valu de devoir nous arrêter, mais Roméo, redémarre, Maude rattrape, sa passe, une voiture mal garée, du trafic, les Allemands qui s’arrêtent devant nous le temps de prendre une photo (c’est plus compliqué que de s’arrêter sur la place à 50m) et on attaque la longue montée, encore, encore, encore, des voitures derrière, encore et encore, une route barrée, une déviation, on se pose au cimetière d’esquibien. (exceptionnellement il n’y a aucune Photos !!!)

La nous devions poussé jusqu’à chez Pascale et Philippe (les transporteurs qui nous avaient transporté la roulotte et les chevaux en octobre), mais on ne se sent pas de râteler pour 400m… On reste là. Pascale nous prête sa voiture pour aller faire les courses, et nous invite à manger le soir. Et après une bonne soirée, nous rentrons à la roulotte pour faire un bon dodo…

La suite… C’est au prochain article….

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • Derniers commentaires

    • Anne-Marie: Bonjour , Je découvre votre nom et vos dates de conférence mais comme...
    • Sabrina: Bonjour, Je n’arrive pas à avoir accès à la vidéo malgré le lien. Je...
    • Charles: Bonjours a toute la famille je suis charles mais tous m appel charli j ai 25...
    • SYLVIE JAMME: je viens de découvrir votre belle aventure sur Equidia Life dans...
    • Maumenė Mathieu: Bonjour, Je viens de lire votre récit de voyage cela donne envie. Pour...