Joie et Bonheur

simplifier low

Bonjour,

Merci à Manon qui en publiant un commentaire sur un ancien article écrit il y a tout pile 2 ans, et à l’époque je ne savais vraiment pas où la vie allait nous mener, me fait redécouvrir un texte et des pensées philosophiques que me sont chères.

Je ne résiste pas à l’envie de vous le partager, après tout la joie et le bonheur doivent être partagés sans limites. Qu’en pensez-vous?

 


Joie et bonheur…

par Yannick 22 novembre 2012, 08:12 texte

Joie et bonheur...

Bonjour,

En cette fraîche matinée après, avoir allumé le poêle, et pendant que tout le monde dort encore dans la roulotte, j’avais envie d’écrire. Quelqu’un m’a dit il n’y a pas longtemps que pour moi écrire me permettrait de parler de mes émotions. Alors !!!

Bon vouloir écrire c’est bien, mais faut il encore avoir quelque chose à dire…

Je voulais parler de la joie et du bonheur. Sans doute banal, de nombreuses personnes l’ont fait avant moi, et pourtant j’ai le sentiment que cela sera utile à plus que ma simple personne.

La joie et le bonheur sont des sentiment assez simples, mais complexes à la fois. Ils doivent se frayer un chemin entre notre mental, notre ego, notre « environnement extérieur »… Pas facile. Et pourtant ils ne dépendent que de nous, et aussi fou que cela paraisse, nous pouvons faire monter ces sentiments à la demande. Si Maude lisait par-dessus mon épaule, elle dirait que je pourrais le faire plus souvent alors…

Elle a raison. J’ai beau le savoir, c’est une gymnastique du quotidien, mais l’avantage c’ est qu’au fil des jours et des semaines c’est de plus en plus facile.

Ces derniers mois, tout n’a pas été rose, j’ai eu des gros moments de doute, de peur, de découragement, j’en ai parfois fait part sur le blog et parfois pas… Et tout cela se traduisait par de l’énervement, de la colère, du renfermement sur soi. Pas toujours facile à vivre pour les autres, mais aussi pour moi-même…

Il m’a fallu observer mes comportements. Les désamorcer. Aller chercher la vraie cause. Mais il m’a aussi fallu l’exprimer, parfois demander de l’aide, parfois dire « je ne peux plus ».
La « vie » c’est une école du quotidien. Notre mental aime bien que tout soit ordonné, classé, rangé. Il aime bien nos habitudes. Seulement la vie est faite d’imprévus, d’événements, qui lorsqu’ils surviennent sont déstabilisants. Mais si vous repensez à nombre de situations délicates que vous avez déjà vécues, n’êtes-vous pas mieux aujourd’hui ? Comme si s’était un exercice que se présentait à nous pour nous faire avancer…

Je sais que cela parait bateau de dire les choses ainsi, vous vous dites même peut-être qu’il n’y a aucun rapport avec les sentiments de joie et de bonheur ? J’y viens, et même tout de suite…

Lorsque nous comprenons que les événements que nous vivons sont des étapes de notre développement, que même si cela ne parait pas tout de suite, ils sont là pour notre bien. Lorsque nous intégrons ces paramètres, nous relativisons.

Pour ma part ça ne s’est pas fait en un jour. Avant je vivais des situations difficiles durant plus d’un mois ou deux, parfois trois, pour ensuite comprendre que c’était pour du mieux. Des fois, il m’a même fallu plusieurs années pour comprendre le cheminement.
J’ai pris à cœur de repérer tout cela, de raccourcir le temps. D’une de désamorcer mes colères, mes peurs sur des temps de plus en plus court. En intégrant que l’événement en question sont des étapes de ma construction, je les accepte d’avantage.

Aujourd’hui j’arrive, parfois avec l’aide de Maude, ou d’autres amis ou famille autour de moi, à ramener la situation à des temps plus courts. Une journée difficile pour que le lendemain tout soit intégré.

De cette façon je vis plus de joie et de bonheur au quotidien, et m’y atèle de plus en plus. C’est finalement ce que rend la vie belle et joyeuse.

Mes enfants me le rappellent aussi constamment, ils n’ont pas les barrières mentales que nous nous sommes construites et je leur souhaite d’en avoir le moins possible. Ils sont dans le moment présent. Observons-les, ils ont des difficultés, mais arrivent à passer au travers.
Nous pensons que c’est parce qu’ils ne gèrent pas les mêmes problèmes que nous. Je pense que c’est parce qu’ils sont concentrés sur l’instant présent bien plus que nous.

Voilà ce que je voulais partager avec vous. En nous simplifiant la vie, nous simplifions aussi nos problèmes. Mais en plus lorsque nous augmentons nos moments de joies et de bonheurs nous l’attirons plus à nous et cela fait une courbe exponentielle. Jusqu’où je ne peux pas vous le dire, si ce n’est, jusqu’où la vie nous mènera…

Belle journée à vous,
Yannick.

Joie et bonheur...

Novembre 2012

3 commentaires

  1. Merci de ce moment de partage Yannick, et en parfaite symbiose avec toi, bises à toute la famille

  2. Merci Yannick! Ton texte est beau, senti et intéressant; en le partageant, j’espère que tu aideras tes lecteurs à grandir en sérénité, ce qui est, je pense, le but de la Vie. Bonne continuation à toi et toute ta famille.

  3. J’adore, tu sais pourquoi tout simplement parce qu’il est rare de voir un homme s’exprimer sur ce sujet, exprimer ses doutes, ses peurs, ses cheminements… Toi tu le fais, c’est génial, tu as tout compris, alors continus à te simplifier la vie. Bises à vous tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • Derniers commentaires

    • Anne-Marie: Bonjour , Je découvre votre nom et vos dates de conférence mais comme...
    • Sabrina: Bonjour, Je n’arrive pas à avoir accès à la vidéo malgré le lien. Je...
    • Charles: Bonjours a toute la famille je suis charles mais tous m appel charli j ai 25...
    • SYLVIE JAMME: je viens de découvrir votre belle aventure sur Equidia Life dans...
    • Maumenė Mathieu: Bonjour, Je viens de lire votre récit de voyage cela donne envie. Pour...